©Shutterstock

Le charme de la vieille ville de Hanoi

Capitale du Vietnam située au Nord du pays, Hanoi est très différente de l’autre grande ville, Hô Chi Minh Ville, capitale économique du Vietnam. En pleine croissance urbaine, à l’image d’Hô Chi Minh Ville, Hanoi a su conserver le charme de sa vieille ville où il est encore agréable de se promener et de s’aventurer dans ses ruelles.

 

Hanoi n’est pas Saigon et Saigon n’est pas Hanoi. Les deux mégapoles vietnamiennes de plus de 10 millions d’habitants n’ont pas grand-chose en commun. Hanoi, cité millénaire, est une ville du Nord qui voit défiler les 4 saisons et a su conserver le charme de son centre-ville où vous ne serez pas effaré par le nombre de voitures qui roulent à toute allure. Ici, ce sont surtout les motos qui circulent, à un rythme plus raisonnable que celles de Saigon. Se promener dans les rues de Hanoi n’est pas une hérésie, c’est un plaisir pour les yeux.

Si vous choisissez de vous établir près du lac Hoan Kiem, vous pourrez voir les principaux sites de la ville en marchant. Le lac Hoan Kiem, entouré d’arbres et de pelouses, est un repère facile pour les touristes. Il est très agréable d’en faire le tour, en particulier le soir ou très tôt le matin, où les Vietnamiens viennent y boire un café ou faire du sport, ou tout simplement se retrouver entre amis. Hoan Kiem est un joyau dont sont très fiers les Hanoiens et signifie « L’Epée restituée ». Selon la légende, le roi Le Loi, un jour qu’il pêchait, s’est vu confier par la tortue sacrée, une épée pour lutter contre les envahisseurs Ming (Chinois) au XVe siècle. Une fois l’indépendance acquise à nouveau, le souverain, en se promenant en barque sur le lac, revit la tortue sacrée qui lui réclama l’épée. Le Loi la lui restitua.
Allez visiter le temple de Ngoc Son (le temple de la montagne de jade), le plus grand îlot du lac, que l’on rejoint grâce à une jolie passerelle rouge. Il est dédié à des génies confucianistes et taoïstes et au vainqueur contre les envahisseurs mongols, Tran Hung Dao.

A Hanoi, vous partirez avec plaisir découvrir le célèbre quartier des 36 métiers ou corporations, dans le centre historique. Chaque rue correspond à un métier ou un artisanat : la rue des chaussures, la rue de la soie, la rue du cuir, du bambou, des pinceaux ou encore des objets votifs… Et au détour de chacune d’entre elles, vous découvrirez une marchande de fruits, un petit restaurant de rue, une marchande de beignets, un café minuscule où les Hanoiens adorent discuter entre amis assis sur des petits tabourets à même le trottoir. Le charme de ce quartier est indéniable, d’autant plus qu’il est aussi un lieu de vie des Hanoiens et pas un quartier-musée.

Par son statut de cité millénaire, Hanoi jouit d’une réputation remarquable quant à ses trésors architecturaux sauvegardés. Vous trouverez encore de nombreux bâtiments de l’époque coloniale comme l’Opéra ou l’hôtel Métropole mais aussi des maisons individuelles ou transformées en bâtiments administratifs, disséminés çà et là, ayant échappé aux destructions.
Hanoi abrite de nombreux monuments et musées. Ne manquez pas la visite du Temple de la littérature, dédié aux enseignements de Confucius, à l’ouest de la vieille ville, à proximité du musée des Beaux-Arts (dont je vous recommande aussi la visite). Le temple de la Littérature a formé durant des siècles (à partir du XIe siècle et jusqu’en 1915) des lettrés et des hauts fonctionnaires. Il est l’un des lieux les plus visités de Hanoi. Et pour cause !

©Shutterstock
Tambour – Temple de la Littérature

Eloignez-vous du centre-ville pour découvrir les quartiers environnants du lac de l’Ouest (lac Tay Ho) le plus grand lac de la capitale. Vous pourrez visiter l’une des plus anciennes pagodes du Vietnam, construite au 6e siècle selon les principes du bouddhisme, la pagode Tran Quoc, un haut lieu spirituel de Hanoi. A la fin de la journée, le calme règne et la lumière y est magnifique sur le lac.

Et si vous ne deviez visiter qu’un musée, je vous conseille de vous rendre au musée d’ethnographie de Hanoi. Sur plus de 13 000 m2, vous découvrirez les cultures des 54 ethnies officiellement reconnues au Vietnam. Croyances, architecture, mode, artisanat, agriculture : tout y est. A l’extérieur, des maisons traditionnelles ont été construites à taille humaine. C’est passionnant.

Côté cuisine, ne croyez pas que vous dégusterez exactement les mêmes plats que dans le sud ou dans le centre du pays. Alors que la cuisine saïgonnaise joue davantage sur le sucré-salé et les épices, la cuisine de Hanoi fait une belle place aux soupes et aux produits lacustres (escargots, grenouilles, poissons d’eau douce, crabes des rivières…) Même le pho est différent. Cette soupe à base de nouilles de riz et de fines lamelles de bœuf ne contient jamais de sucre à Hanoi et on y ajoute peu d’herbes. A Saigon, jus de citron vert, basilic thaï, oignons crus sont à disposition pour l’assaisonner comme on le souhaite. Le véritable pho de Hanoi se suffit à lui-même…

A Hanoi, si vous goûter un « chè », un dessert à base de perles de tapioca ou de haricots mungo ou encore de graines de lotus trempés dans du lait de coco, il peut être servi tiède. A Saigon, il sera servi froid, voire glacé, climat tropical oblige !

Par Sabrina Rouillé

Partagez cet article
Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Visages du Monde

Notre métier : vous faire voyager, pour vos loisirs, pour votre travail, en groupe, en France et au bout du monde

Réservez votre voyage sur
www.visagesdumonde.fr

Réalisation @accessweb.fr