Londres

Vivre ma ville : Londres

Amandine Alexandre-Hughes est journaliste, correspondante de presse indépendante basée à Londres où elle vit depuis 10 ans. Elle habite le quartier de Harlesden au sud de Wembley, au nord-ouest de la capitale britannique. Elle est l’auteure du guide Portraits de Londres paru aux éditions Hikari. Entretien.

Dans quels quartiers avez-vous vécu à Londres ?
J’habite aujourd’hui Harlesden mais j’ai longtemps vécu à Kilburn, dans le nord ouest de Londres également. Ce sont des quartiers qui sont restés encore populaires où l’on ne ressent pas la gentrification, comme dans de nombreux endroits de la capitale. On y croise des gens de tous les horizons. À Londres, il y a peu de quartiers où l’on peut croiser des personnes de tous les milieux sociaux. Harlesden et Kilburn donnent une impression différente des zones touristiques du centre-ville où personne n’habite plus à part de très riches Londoniens, car les logements y sont excessivement chers.

Vous vivez à Londres depuis 10 ans. Qu’est-ce qui vous séduit encore?
Le brassage culturel. Vous rencontrez ici des personnes de tous les continents ; on rencontre assez peu d’Anglais finalement ! Ma voisine est Espagnole, l’espace de coworking dans lequel je travaille a été créé par deux femmes qui viennent de Singapour. Londres est un peu un îlot au sein du Royaume-Uni, cette ville est vraiment à part. Elle attire encore beaucoup la jeune génération européenne venue chercher un emploi, et ce, malgré le Brexit. C’est un endroit où règne une certaine liberté, les Londoniens ne vous jugeront pas sur la façon dont vous vous habillez par exemple. C’est une ville tolérante, cela tient à la culture britannique. Ici, au nom de la liberté religieuse, il ne viendrait à personne l’idée d’interdire aux Sikhs de porter le turban.

Qu’est-ce qui a changé à Londres ces dernières années ?
Tout l’Est de la ville a beaucoup évolué. C’est là-bas que se trouvent aujourd’hui les quartiers tendance. Comme Dalston, Shoreditch ou encore Hoxton. À l’origine, ces endroits étaient essentiellement habités par des artistes ou des personnes modestes car on pouvait s’y loger à un prix abordable. Aujourd’hui, ils regorgent de cafés et de restaurants branchés, de lieux où écouter de la musique, de galeries… Sans oublier le marché aux fleurs de Columbia Road à quelques rues de Brick Lane, très fréquenté également les dimanches matins. À Shoreditch, vous aurez la possibilité de visiter le quartier via un « street art tour », une visite à travers les arts de la rue.

Shoreditch / Londres

 

Quels sont les incontournables de Londres selon vous ?
Pour moi, Soho reste le quartier où il fait bon se balader et sortir, aussi bien en soirée que le week-end. C’est un point de rendez-vous de beaucoup de Londoniens. Il a beaucoup changé bien sûr, mais je conseille toujours par exemple, d’aller voir une stand up comédies ou une comédie musicale au West End Theatre. Voir une comédie musicale à Londres, ça c’est incontournable ! C’est assez cher mais ça vaut la peine de casser sa tirelire et d’acheter des bonnes places pour être bien placé.
Soho est un quartier toujours très fréquenté, particulièrement vivant. On y croise les Londoniens en costume-cravate qui vont boire une bière au pub après le travail, l’ambiance est vraiment sympa.

Pub / Londres

 

Autre incontournable à mon sens : la Tate Modern sur les bords de la Tamise. Ils ont ouvert dernièrement une nouvelle aile consacrée à la photographie. J’aime particulièrement le bâtiment de ce musée, qui est une ancienne centrale électrique rénovée. Allez prendre un café à l’étage, vous aurez une très belle perspective sur la ville. Pour déjeuner sur le pouce, l’endroit ne manque pas de food trucks. A moins que vous ne préfériez aller déjeuner au Street food market, près de la gare de Waterloo.

Que font les Londoniens le week-end ?
Ils profitent des parcs de la ville et bien souvent, ils vont courir le matin. Une expérience intéressante est de s’inscrire au Park Run une des courses organisées le samedi matin dans l’un des parcs. C’est gratuit, très familial et assez populaire. Vous aurez une idée de ce à quoi peut ressembler la vie de quartier à Londres.

London Eye

 

Quels sont vos bons plans pour la période de Noël ?
Je conseille vivement d’assister à l’un des nombreux concerts de Noël qui se déroulent dans les églises. Les plus prisés sont payants mais on peut aussi assister gratuitement à des « carol services » dans des églises de quartier, des offices religieux qui se déroulent en fin d’après-midi ou début de soirée et sont presque entièrement consacrés aux chants de Noël. Ne manquez pas le marché de Noël de South Bank et les très belles illuminations d’Oxford Street. Il y a un très beau sapin sur Trafalgar Square, offert chaque année depuis 1947 par la Norvège au Royaume-Uni, en remerciement de son soutien pendant la Seconde guerre mondiale. Enfin, je conseille le Christmas Kew : les jardins botaniques royaux de Kew, qui sont classés au patrimoine de l’Unesco, s’illuminent pour Noël depuis maintenant 8 ans. La visite vaut d’autant plus le détour que, cette année 2018, la plus grande serre de Kew, dont la construction remonte au XIXème siècle, a rouvert après un chantier de 5 ans.

Propos recueillis par Sabrina Rouillé.

 

Les adresses d’Amandine

Le restaurant

Le Parlour
Petit-déjeuner, déjeuner ou dîner dans ce restaurant est toujours un plaisir. L’atmosphère est détendue, le cadre stylé, la cuisine est de qualité et Jesse Dunford Wood est un chef talentueux dont la cuisine trouve son inspiration dans les chaînes de fast food, les BD et tout ce qu’il l’amuse et l’intrigue. La cour de Parlour, au centre de laquelle trône un néflier, est très agréable aux beaux jours. L’hiver, vous pouvez vous réchauffer à l’intérieur, à côté de la cheminée. Quelques recommandations : le cocktail Not-in-Hill à l’apéro, le saumon fumé maison comme entrée à partager ou comme plat et le toasted marshmallow wagon wheel pour le dessert. L’un des meilleurs pubs du Royaume-Uni.
Métro Kensal Grenn Station

Le cabaret

Le Soho Theatre
Vous pouvez y voir des humoristes connus et de nouveaux talents. Ambiance à la fois intime et animée dans la salle du bas qui comprend un bar, ouvert avant le spectacle et à l’entracte.
Métro Oxford Circus (Bakerloo) ou Tottenham Court Road (Central et Northern)

Le parc

Hampstead Heath
Qui n’a pas vu Hampstead Heath n’a pas vu Londres ! Il faut plusieurs visites avant d’avoir fait le tour complet de ce parc de 320 hectares et profiter de toutes les activités qu’offre ce bout de campagne depuis lequel on domine la capitale.
Métro Kentish Town ou Hampstead ou Golders Green (Northern)
Arrêts de métro aérien (Overground): Hampstead Heath, Gospel Oak

Hampstead Heath Park

 

Retrouvez le guide Portraits de Londres sur le site des éditions Hikari 

Partagez cet article

Visages du Monde

Spécialiste du voyage pour les groupes et les individuels, sous toutes les formes : circuits, séjours, croisières, pour une journée, un weekend ou plusieurs semaine, nous organisons tout de A à Z.

Réalisation @accessweb.fr