le long des rives du Rhin à Bâle , Suisse

Nous avons toute confiance
dans notre agence !

Ils se sont affranchis de la psychose ambiante. Gilbert, Colette, Jean-Yves, Armelle et Muriel n’avaient qu’une envie, celle de s’échapper enfin après un confinement éprouvant. Loin des craintes et des interdictions, ils ont pris le chemin du voyage en toute confiance pour des séjours respectant à la lettre tous les gestes barrières. En car, en train ou en bateau, en toute sécurité. Ils sont rentrés en pleine forme, prêts à repartir.

A la découverte des trésors du Pays Basque

Ils n’ont jamais été gagnés par l’inquiétude ou le doute. « Nous n’avons pas hésité à partir, même en plein déconfinement. » Colette est formelle : à aucun moment elle n’a envisagé d’annuler ce voyage en car au Pays Basque réservé bien avant la crise sanitaire. Avec son mari, Gilbert, ils sont partis en août 2020 pour 7 jours de découverte. Complètement rassurés par les propos d’Anne-Sophie Poulnais, leur conseillère Visages du Monde à l’agence de Lamballe. « Nous sommes tous partis confiants. A aucun moment je n’ai eu peur car toutes les consignes étaient respectées. »

Port du masque dans le car et changement tous les 4 heures. Gel hydro-alcoolique à l’entrée du bus, lavage des mains à l’entrée et à la sortie, nettoyage et désinfection du bus à chaque visite, places assises attribuées pour chaque couple ou personne seule sans en changer. « Nous avions nos propres masques, certains d’entre nous avaient apporté des lingettes désinfectantes. Tout le monde a joué le jeu. Nous portions nos masques lors de chaque visite. Pourtant, il a fait chaud mais personne n’a bronché. » Elle précise : « nous disposions de gel désinfectant dans le hall de chaque hôtel et dans la salle de restauration. Nous portions nos masques jusqu’à la table de repas. »

Gilbert et Colette sont des clients réguliers de Visages du Monde. Ils recommanderont ce séjour-ci sans aucun doute. « Anne-Sophie nous a appelés dès notre retour pour nous demander comment ça s’était passé. Nous sommes choyés chez Visages du Monde ! »

Les célèbres trains suisses

Leur voyage au Canada en mai a été annulé pour cause de Covid ? Qu’à cela ne tienne. Ils partiront en Suisse après un échange avec leur conseillère Aurélie, de Voyages Cottin. Dès le mois de juin 2020, Armelle et Jean-Yves réservent leurs places pour l’excursion « Les célèbres trains suisses » en août. Le couple voyage depuis plusieurs années avec Voyages Internationaux et il n’a pas l’intention de se priver de ce voyage-là pour respirer enfin après deux mois d’enfermement. Même si le virus n’a pas disparu. « Franchement, on ne s’est pas posé de questions. Nous avons toute confiance dans notre agence. C’est toujours très bien organisé et très sérieux. Avant notre départ, nous avions reçu une fiche nous détaillant toutes les règles sanitaires à appliquer pour la santé de tous. »  

Places attitrées et gel désinfectant dans le car. Masque pour toutes les visites, dans le car et dans les trains. « En Italie, on nous a pris la température avant d’entrer dans un restaurant. En Autriche, ils nous ont précisé que tout le personnel de l’établissement était testé chaque lundi ; ils nous ont attribué une place dans la salle de restaurant à conserver. Nous trouvions cela tout à fait normal. Et dans les hôtels, toutes les chambres étaient passées au peigne fin. » Elle poursuit : « notre chauffeur était génial, il s’arrêtait toutes les deux heures et désinfectait le car à chaque fois. »

Armelle et Jean-Yves ne désespèrent pas de partir au Canada dès que la situation sanitaire le permettra. « Et si ça ne s’améliore pas, nous repartirons avec Voyages Internationaux pour un voyage en car. »

Croisière sur le Rhin romantique

C’est ce qu’on appelle une réservation de dernière minute. Muriel s’est décidée au dernier moment pour cette croisière sur le Rhin, sur les conseils d’Anne-Sophie, de l’agence Visages du Monde à Lamballe. « J’ai une relation de confiance qui s’est établie avec elle depuis quelques temps. Et puis je ne suis pas une personne de nature inquiète ! »

Muriel est donc partie avec une amie pour cette croisière de 6 jours sur le Rhin romantique en septembre 2020. Faisant abstraction totale de la crainte associée aux voyages en bateaux à ce moment-là.

« Dès notre arrivée, on a pris notre température. Ensuite, obligation de porter le masque pour tous nos déplacements sur le bateau. Le personnel du bateau pouvait nous fournir des masques si nous n’en avions pas assez nous-mêmes. Dans chaque chambre, à notre arrivée, nous avons trouvé un masque et deux petits flacons de gel hydro-alcoolique, renouvelables pendant le voyage. »

Sur ce bateau à bord duquel plus de 150 personnes étaient présentes, deux services de restauration avaient été organisés : « avec deux groupes, le rose et le bleu, précise Muriel. Le premier prenait son petit-déjeuner à 7h, l’autre à 8 h. Et nous gardions ces groupes pour chaque repas de la journée. Ce qui permettait de respecter la distanciation sociale dans cet espace confiné. » Muriel assure que « toutes les mesures sanitaires étaient parfaitement respectées ».

Enchantée par cette expérience fluviale, Muriel n’a pas abandonné ses envies de voyage. Elle espère bien pouvoir partir en Sardaigne en mai 2021.

Partagez cet article
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email